mercredi 20 avril 2016

#358 - Nature morte informatique

Le steak post-moderne est un nouveau pas dans le monde de monde des arts. En effet, Celui-ci cristalise l'abnégation des praticiens bourgeois-bohèmes tandis qu'ils appréhendent un futur de chaos et de ruines.

Au premier plan, un pavé carré de steak qui, avec les trois pêches et la colonne grec en marbre forme une composition triangulaire. Les objets sont posés sur un fond blanc, abstrait et hygiénique qui décuple l'espace par réflexion. Puis, par une légère pression, le fond se déforme pour devenir volumique, créer des ombres et participer ainsi à la composition picturale; La base de la colonne et le plis de la matière sont placés en symétrie suivant un axe vertical.

L'oeuvre est une nature morte informatique. Les pêches, le steak et l'architecture se confrontent suivant la tradition XVIIIeme. Toutefois, ici, le clair-obscure est remplacé par une lumière éclatante qui met à nu les éléments de la composition. C'est la révolution informatique qui fait miroiter au spectateur une omniscience illusoire et l’éternel de l'abstraction. Heureusement, le steak et les trois pêches du désir s'imposent au public pour lui rappeler sa condition périssable.

Accumulation et moisissure.


lundi 28 mars 2016

# 357 - Le tip top du hype

SALUT MA POULE !


















TCHO ! A+ LES GUS !

dimanche 6 mars 2016

# 356 - Les affres de l'icônisme

Le temps agit de deux manières sur la création. Par accumulation et moisissure. Toutes les deux sont des fonctions passives du temps. La première, l’accumulation et une opération d’inception, un téléchargement d’inputs dans le cerveau afin de les copier-coller dans la réalité. L’ensemble des inputs téléchargés dans le cortex cérébral constituent un magma dans lequel la conscience est plongée pour y naviguer. Les idées s’accumulent dans le magma et le densifient. La moisissure intervient ensuite et c’est l’épaisseur de sa pellicule sur les idées dans le subconscient qui donne sa profondeur à toute oeuvre. Il ne s’agit pas de créer des objets qui ont l’air vieux, mais de laisser les inceptions macérer dans le crâne. Ce cancer va continuellement altérer la substance sans toutefois la dénaturer entièrement. L’idée s’oublie, subit une mutation puis resurgit de l’inconscient pour apparaître au protagoniste comme originale et nouvelle. Dès lors, la cristallisation d’un percept en plan, maquette ou carte est essentiel pour permettre à celui-ci d’exister à l’état d’archive dans la réalité, témoignant d’un état des choses C à un moment t. L’oeuvre ne serait finalement qu’un fragment d’un tout, un instantané de l’immatériel magmatique. Toutefois, lorsque le corps des protagonistes s’incarcère dans un bureau, travailler pour un patron consiste à cristalliser le plus rapidement possible des documents de satisfaction de clientèle. Le temps s’oblitère de l’équation et les références sont directement copiés-collés de l’image d’un catalogue cool au permis de construire supprimant ainsi l’épaisseur des choses et les différents degrés de lectures qu’elle aurait pu offrir. Il ne s’agit plus que de constructions à lecture unitaire qui vont être ensuite publiée dans ces mêmes catalogues cools. Dans une volonté de rentabilité économique des actions d’un bureau sur le réel pouvons nous affirmer que le critère de qualité d’une architecture dépend de sa facilité à être communiquée et vendue à travers les médias. La production contemporaine est elle régie donc régie par sa facilitée à être diffusée?

Publié dans la revue l'atelier, Décembre 2015
https://www.facebook.com/revuelatelier/

©GOULLAGOULLIK, Revue l'atelier,10.12.2015

lundi 15 février 2016

# 356 - Greetings from Limbo

Eh oui ! je suis pas mort, je continue juste bûcheron mais je poste plus rien car mon rythme de production est trop faible et que j'ai envie de tout publier d'un coup simultanément.


http://lutinlandia.blogspot.ch/2013/09/326-bucheron-la-conclusion.html

Il me reste que 17 pages à dessiner.
 Si je réussis à me motiver à travailler comme un esclave je devrais pouvoir la finir bientôt:



p.31

Mais comme dirait Garp: 

- on sembranl plus personne lis ton blog de merd 

OUPS !!

Tcho les ga.



lundi 1 février 2016

#355 - LA FONDATION


je suis plus très productif alors oups!


jeudi 31 décembre 2015

samedi 4 juillet 2015

# 353 - Corail



Une bande dessinée pour un projet visant la reconstitution des barrières de corail ainsi que de la faune et la flore sous-marine dans le pacifique sud.





Script: Felix Parpoil